•  

    Montée du col

     

    A la sortie du très beau village de Saint Etienne de Baïgorry

     

    nous prenons la direction du col d' Ispéguy.

    La route est sinueuse et étroite , les paysages sont grandioses au fur et à mesure de la montée.

     

    début de la montée

     

     

     

     

    Ce qui est étonnant, en montant par cette route sinueuse, c’est que l’on se croirait en haute montagne ! 

     



    La végétation donne l’impression que l’on se trouve à plus de 1500 m d’altitude, à cause de l’ancestrale tradition de l’écobuage. Et pourtant, ce col n’est qu’à 672 m...

     

     

     

    En quelques kilomètres le paysage change, l' herbe se fait plus rare, 

     

     

    Les éboulis de roche  donnent une vision surprenante

     

     

    Le sommet n' est plus très loin

     

     

     

     

     

     

     

    Au bas  une forêt dense plus on s'élève plus la végétation devient rare.

     

    les vallées

     

    Les vallées toutes en contraste

     

     

    Ombre et soleil

     

    la montagne sous un effet de brume. Quelques plaques de neige résistent dans les creux les moins exposés au soleil

     

    Sur ce versant, quelques sentiers au départ du plateau pour les nombreux randonneurs

     

     

     

     

    Le plateau du col. Delà partent de nombreux itinéraires de randonnées. Endroits très prisés par les marcheurs et amateurs  de VTT.

    La route se poursuit côté espagnol vers les villages d' Erratzu et d' Arizkun dans  la vallée du Bastan pour rejoindre Dancharia en passant par le col d' Otxondo.

     

    <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< 

     

    Nous reprenons  la même route pour rejoindre Baïgorry, car côté espagnol  la route est plus longue pour rejoindre  le frontière.

    <<<<<<<<<<<<

    Une balade ensoleillée en moyenne altitude, 

    Je vous dis à bientôt pour d' autres découvertes. 

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  •  

     

    Itxassou  ses montagnes et ses collines

    <<<<<<<<<< 

    Après notre promenade autour des cerisiers en fleur, je vous emmène vers le mont Ursumu

    à 180 m d' altitude.  Sur cette Grande esplanade  se trouve l' aérodrome où se pratique le vol à voile.

     

    L'écrin d' Itxassou

     

     

    Pas mal d' activité autour du centre en ce dimanche, le temps est plutôt clément et les amateurs de sensation forte sont au Rendez-vous.

     

    vol à voile

     

    Le panorama sur les collines est magnifique.

     

    collines

     

     

     

     

     

     

    L'écrin d' Itxassou

     

     

     

     

     

     

     

    Nous allons continuer la balade en descendant vers la place du village et le quartier de l' église.

    Quelques images illustreront  mon prochain billet.

    Je vous souhaite une bonne visite.

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  •  

    C'est la mi-septembre, l' été est encore bien là et il fait une châleur caniculaire. 

    Un peu de marche et nous voilà sur les premières  pentes du Mondarrain. Ca grimpe dur....et

    pas d' ombre sur le parcours, au loin  on aperçoit la pinède.. Encore quelques efforts pour se mettre à l' ombre.

    Nos amis "pottocks" ont envahi l' espace en quête d' une relative frâicheur...Nullement effarouchés ils  acceptent quelques petites caresses.... Ils sont adorables....

    Quelques intrépides s' éloignent du troupeau et se dispersent dans la fougeraie...

    Le sommet est encore loin...Trop chaud, trop haut... je capitule, j'arpente quelques petits sentiers...mais j' abandonne bien vite..Le soleil est implacable... Retour à l' ombre...

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Erramoun Marticoréna

     

     

     

     

    " Artzaintza "

    <<<<<.....<<<<<

    Dominée par une futaie de hêtres, elle est considérée en raison de son prolongement en Espagne comme la plus grande hétraie d' Europe

     

    La musique que j' aime

     

    Cette forêt restée longtemps inaccessible, a gardé une faune et une flore très riche.

    La musique que j' aime

    La palette de couleurs qui compose la forêt est un spectacle de toute beauté..

    Au fil des balades, à travers les sentiers, on reconnaitra le chêne, l' orme de montagne, le tremble, l' aulne, l'érable et à la lisière de la forêt l' alisier blanc

    En fond la barre rocheuse qui surplombe la forêt des Arbailles

    La musique que j' aime

    Les petits arbustes sont nombreux, le houx, le sureau ainsi que de grandes variétés de fougères et de fleurs.

    Les touffes de bruyères tapissent les parois rocheuses à flanc de montagne

    La musique que j' aime

    De belles digitales

    La musique que j' aime

    Les chardons de montagne

    La musique que j' aime

     

    La route étroite s' élève et serpente entre  pâturages , bois et fougeraies. Les à pics  sont vertiginaux

    La musique que j' aime

     

    De magnifiques points de vue sur la vallée et la chaîne des Pyrénées, légèrement embrumée

    La musique que j' aime

     

    La musique que j' aime

     

    La musique que j' aime

     

     

    L' activité pastorale est primordiale à Iraty

    La musique que j' aime

     

    Les bergers disposent de vastes étendues de pâtures syndicales, riveraines de la forêt

    La musique que j' aime

    Dans le creux des vallons, au milieu des pâtures les petits

    cayolars, ( maisons de bergers)

     

     

    ranshumance est de règle, les troupeaux mLa tontent  au mois de mai pour redescendre en novembre. Il n' est pas rare de trouver sur la route où sur les bas côtés des brebis  et des vaches égarées des pâtures

    La musique que j' aime

    A la sortie du virage, un troupeau de vache, impassible, occupe une partie de la route

    La musique que j' aime

    D' un pas lent et majestueux, ponctué par le tintement des sonnailles, elle s' écarte pour nous laisser le passage...Merci, ma belle !

    La musique que j' aime

     

    Le vallon est occupé par un lac artificiel formé par deux ruisseaux  descendant des deux cols qui limitent cette vaste cuvette. Ce plan d'eau agrémente cet espace très vivant en saison estivale.

    La musique que j' aime

     

    La musique que j' aime

     

    La musique que j' aime

     

    La forêt d' Iraty, lieu mythique du Pays Basque, est imprégnée de légendes qui y voient le domaine de

    "Basajuan" le seigneur de la forêt" et des " laminaks", petits êtres, mi-anges mi-hommes.

     

    le laminak

    La musique que j' aime

    Une petite légende...

    (Extraits des contes et légendes en Pays Basque)

    La musique que j' aime

     

    Le " Basajuan" est le protecteur du peuple basque. Craint, adoré, vénéré, il étend ses griffes d'ours au-dessus des vallées et des cols de la Soule, son repère sacré.

    La musique que j' aime 

      Il est le père de tous les basques et celui qui les a tirés de la vie animale. Ses cavernes sont ses ateliers magiques d'où s' échappent les flammes et la fumée de ses coups de marteau. Les pics des montagnes  sont les cheminées de ses demeures sauvages.

     

    La musique que j' aime

    Autrefois, ses rugissements terrifiaient les prêtres et faisaient trembler les fidèles. Parmi les nourritures favorites de " Basajuan ", les prêtres en soutane et leurs cortèges de bigotes trouvaient une place privilégiée. Il en croquait quelques unes pour se mettre en appétit...

    Face à la montagne gigantesque et boisée qui représentait son temple naturel,

    La musique que j' aime

    les clochers des villages se pâmaient d' effrois............

    comme vaincus d' avance.........

    (pensez à cliquer  sur les images pour une meilleure qualité des photos)

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    14 commentaires
  • Arrantzaleak

     

     

    'Topa dagigun"

    (trinquons à l' amitié et à la paix, aux enfants qui sont notre avenir,aux anciens pour leur sagesse et leur expérience, à nos femmes qui sont nos joyaux)

     

    Le Mondarrain ou Arranomendi ( 749m ) est un mont du Pays Basque français au sud d' Espelette et au sud-ouest d' Itxassou dans la province du Labourd. Il est situé au Nord d' une crête articulée sur le Gorramendi, en passant par les crêtes de Bizkailuze et le Gorrospil.

     

     

     

     

    Départ du parking du col de Légarré (349m) au pied de l' Atharri

    Espagne

     

    L' ascension est facile, et le chemin s' élève doucement, Ricky furète et ouvre la route..

    Espagne

    Ce chemin nous conduit au col d' Amezketa (476m), joli bois de conifères sur la gauche

    Espagne

     

    Derrière nous, face au Mondarrain, se dresse la colline de l' Ezcondray

    Espagne

     

    Sur les pentes , un beau troupeau de pottoks, petits chevaux sauvages

    Espagne

     

    Zone de pâturages, et cabanes en pierres sèches, petits abris, bien utiles pour les randonneurs en cas d'orage. Nous faisons une  pause pour se restaurer avant la montée sur le sommet.

    Espagne


    Le temps est dégagé, et le panorama sur la chaine des Pyrénées est grandiose.

    Espagne

     

    Le Mondarrain et sa coiffe, dissimulent un amas rocheux, vestiges d' anciennes fortifications

    Espagne

    Nous voici dans le sous-bois, au milieu d' arbres centenaires

    Espagne

     

    Le front rocheux du Mondarrain constitué d'une roche gréseuse lui vaut une bonne réputation auprès des varappeurs de la région

    Espagne

    Espagne

     

    rochers à escalader..

    Espagne

    Espagne

     

    De belles touffes de bruyère à flanc de rochers, pour le plus bel effet

    Espagne

     

    J' ai un peu mal aux jambes, la montée est rude. Qu' y a-t-il dans le creux de la roche ?? Un petit lézard ??

    Espagne

     

    C'est reparti pour le dernière montée avant le sommet, le paysage est sublime sur l' Harzamendy (Itxassou)

    Espagne

     

    On distingue , un radar des télécommunications

    Espagne

     

    Et là, une vue exceptionnelle sur les sommets enneigés de la chaîne pyrénéenne

    On souffle un peu avant d' entamer la descente, l'air est vif, on ne se lasse pas de ces panoramas à perte de vue

     

    Cette randonnée  date de mai 2009.

     

     

     

    Partager via Gmail

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique