• " Les pottoks "

     

    " Pottoka "

     

     

    Par le groupe " Alaiak "

     

    La montagne basque

     

    Provenant, il y a un million d'années, d' Amérique du nord, passant par le pont naturel réunissant alors l' Alaska et la Sibérie, le cheval proche de celui de Trévalski s' établit d' abord en Asie puis emigre en Europe, alors qu'il disparait complètement en Amérique. Il s' installe dans les montagnes du Pays Basque et résiste au climat très perturbé des dernières glaciations de la fin du quaternaire.

    Les découvertes préhistoriques faites dans les grottes de Sare, d' Oxocelhaya, d' Isturitz  représentent des chevaux d' un type proche du pottok actuel.

     

    La montagne basque

    Sa morphologie a évolué avec les conditions écologiques et historiques, mais personne ne conteste le fait que le pottok, après tant d' années accroché à nos montagnes, constitue une race primitive locale.

     

    Les basques eurent la sagesse de ne pas décimer les troupeaux de petits chevaux, comme cela se passa dans beaucoup d' autres régions, au contraire ils l' exploitèrent avec d' autant plus de facilité que le pottok ne demandait aucun soin particulier.

     

    La montagne basque

    Au 19 ème siècle, on l' utilisait dans les mines de la région, mais aussi dans celles du Nord et de l' Est de la France, car de petite taille, robuste et peu exigeant.

     

     

    La montagne basque

    Il fait partie de la culture basque et fût très utilisé dans la contrebande entre la France et l' Espagne.

     

    Peu à peu une sélection eut lieu, les poneys de robe sombre partaient dans les mines, alors que les pottoks de robe pie étaient vendus à des cirques ou   à quelques riches propriétaires. Plus tard les " maquignons s' y intéressèrent.

     

    La montagne basque

    Quelques  foires annuelles aux pottoks ont lieu dans les Pyrénées Atlantiques : Hélette, Espelette et Garis.

    La montagne basque

    La foire de Garris

    (photos de foire Sud-ouest) 

    A l' age adulte, sa taille se limite à 1,32 m environ en montagne, et pour ceux élevés en plaine la taille avoisine les 1, 48 m

    Le pottok de pure race a une robe essentiellement noire, bai ou alezan

     

    La montagne basque

    La robe pie est acceptée et largement répandue mais elle ne correspond pas au pottok de type originel que l' on trouvait dans le Pays Basque autrefois, elle est le résultat des croisements.

    Sur les versants de l' Hartzamendy

     

    La montagne basque

    Aujourd' hui, un grand nombre de ces poneys vit à l' état semi-sauvage ; il est fréquent d' en rencontrer sur les contreforts des Pyrénées. Sa morphologie particulière lui permet de vivre dans le climat rude de la montagne. Grâce à son crin fourni et à ses longs poils, il peut rester toute l' année en altitude.

     

    Sur les flancs de la Rhune

     

    La montagne basque

    Au-dessus du lac de Choldocogagna, à Urrugne sur les pentes vers le col d' Ibardin

     

     

    La montagne basque

    Ils vivent librement en horde d' une vingtaine de juments  accompagnées de leur bel étalon sur les versants des massifs pyrénéens du Labourd et de Navarre.

     

    Ici, sur les sentiers de randonnée de l' Oxhondo en Navarre

     

    La montagne basque

    Intimidé, ?? non, il nous observe derrière un roncier

     

     

    La montagne basque

    Au-dessus du massif du Baztan, entre Ainhoa et Itxassou

     

     

    La montagne basque

    Si la physionomie externe du pottok, s' est adaptée, il en va de même pour les organes internes : son appareil digestif a su s' adapter aux conditions difficiles des hauteurs. Son alimentation peu énergétique est composée d' ajoncs, de ronces, de glands ou de châtaignes.

    Ici, un beau troupeau, sur les hauteurs d' Itxassou, entre le mont Escondray et le Mondarrain.

    La montagne basque

    Cela fait de lui un animal au rôle écologique, il débrousaille et nettoie les endroits les plus inaccessibles des montagnes du Pays basque.

     

    Sur les pentes du Goramendi en Navarre, au milieu de la chaussée,

     

    La montagne basque

    Jeune pottok

    La montagne basque

     

    Tout les ans, dans le très pittoresque village d' Ascain a lieu la " Pastore Lore ". Les pottoks descendent les flancs de la Rhune, pour être réunis au coeur du village, dans une ambiance  des plus festives, qui attire une grande foule

    <<<<<<<<<<<<<<

    Rendez-vous pris, pour une petite caresse, au détour d' un sentier ou d' une route de montagne,

    A bientôt, pottoka..

    La montagne basque

      Documentation

      pottok.anptree.tr/b

     

     

     

     

     

     

     

    « Le territoire de " Xareta "Visite guidée à travers la ville »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    15
    Mercredi 19 Octobre 2016 à 16:33

    Bonjour, bravo pour ce blog. De plus j'aime le pays Basque des deux côtés de mère basque euskadi. Comment vous faites pour avoirs des sous-titres dans l'en tête. Jusqu'à présent personne n'a réussi à me l'expliquer. Il est vrai que pas très doué dans ce genre de manipulation. Pierre

    14
    Vendredi 19 Décembre 2014 à 11:45

    le petit train de la  Rhune avec ses pottoks 
    Quel beau et bon souvenir ! biggrin

    13
    Céliounee
    Mercredi 26 Octobre 2011 à 13:53

    Bonjour. Votre blog est très interresant. Merci beaucoup pour toutes ces sublimes photos & pour ces informations. J'aimerais aller à une FOIRE DE POTTOK mais je ne sais pas quand c'est. Si vous connaissez les dates, merci de m'en informez.

    12
    pampille64
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 09:03

    Je me suis régalée, il est vrai que ce pays je l'adore je m'y accroche  j'y suis née et ne me lasse pas de regarder passer les saisons sous son ciel bleu ou gris quelle importance il est superbe   Mais SVP emmenez-moi dans vos randonnées j'ai bon pied bon oeil  ... Ah!! en passant, j'écris de la poésie imaginez donc mon plaisir à  vous découvrir

    Amitiés pampille

    11
    Chris 31
    Mercredi 20 Juillet 2011 à 23:05

    Merci pour ces superbes clichés de pottocks ...

    10
    Chris 31
    Mercredi 20 Juillet 2011 à 23:04

    Merci pour ces superbes photos des fascinants pottocks ...

    9
    mariehé33
    Mercredi 18 Mai 2011 à 21:24

    Bonsoir,

    Je connais le pottok par ce que j'en lit sur les dfférants blogs. Je suis facinée par eux, ils sont libres dans leur tête. Je voudrais en avoir un mais il faut que j'en dicute avec un éleveur pour me faire une idée sur leur façon de vivre et d'agir. Que faire avec un pottok, comment l'éduquer, qu'en faire: cheval à monter ou cheval d'attelage? Etc...

    Continuez a nous donner le plaisir de les voir en montagne.

    8
    Samedi 14 Mai 2011 à 11:21

    Bonjour Jacqueline,


    C'est vrai qu'ils sont adorables tous ces pottoks. J'aime beaucoup les croiser lorsque nous marchons dans nos montagnes. Certains se laissent caresser. A la Rhune, les estivants sont tout heureux de se faire photographier avec eux.
    Très intéressant leur histoire.
    Grosses bises et bon week end.
    Josiane

    7
    panixto
    Samedi 14 Mai 2011 à 09:17

    quel dommage que 9sur 10 de vos 'fotos' representent des shetland ,des petits traits et autre race ,peut etre pouriez vous vous binformer aupres d'eleveurs sérieux , ou de l'association de race ou encore vous rendre à un concours de la race à sare en juillet  amities  Gabriel

    6
    alisse
    Jeudi 30 Décembre 2010 à 11:12

    c'est trop jolie toute ces phots!!!

    5
    HALINO
    Dimanche 17 Octobre 2010 à 20:56

    trop lolies ces photos et surtout ces petits princes je crois que je vais me lancer pour en faire un petit élevage dans les PO


    Halino

    4
    HALINO
    Dimanche 17 Octobre 2010 à 20:54

    bonjour,


    merci de ces magnifiques images et des commentaires enrichisants; je suis éleveur ,(e)mais j'ai perdu ma jument et mon étalon cet hiver aussi c'est décidé, je vais venir à la foire chercher un étalon et quatre juments seukement cela sera long l'attente, si vous avez connaissance d'une foire peut etremoins importante mais plus rapprochée j'aimerai le savoir,


    encore merci de ces belles images et un gros bisous à tous les pottocks des PO


    je vous embrasse Halino 

    3
    angesgateaux42
    Jeudi 4 Mars 2010 à 21:05
    Bonsoir, merci de ta visite et de ton com !
    je les trouve magnifiques ces petits chevaux en plus j'adore les chevaux :) super reportage en tout cas.
    Bonne soirée et à bientôt
    Agnès.
    2
    Jeudi 4 Mars 2010 à 18:27
    Tous ces pottoks sont splendides. J'aime bien les rencontrer lorsque je me proimène, à la Rhune par exemple
    Grosses bises et bonne soirée
    Josiane
    1
    Florence de Nantes
    Jeudi 4 Mars 2010 à 13:26

    Malgré tout, Jacqueline, vous nous avez encore concocté un documentaire bien intéressant sur ces mignons chevaux que l’on rencontre parfois au milieu de la route. Ils ne sont pas farouches et ont une « bonne tête ».Je m’en souviens !


    Mes photos préférées : le beau noir N°7, sur les flancs de la Rhune N°9, et aussi les N°11 et 12. La partie historique est très instructive.


    Merci pour ce moment de plaisir passé en votre compagnie.


    Meilleure santé à vous ! Je vous embrasse.


    Florence

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :